le karma le nirvāna dans le bouddhisme



le karma et le nirvāna sont des données essentielles dans le bouddhisme


À cause des trois poisons, les hommes sont amenés à renaître (le cycle des renaissances).
Le "monde" (Loka) dans lequel ils renaîtront dépendra de leur karma, c'est-à-dire de leurs actions.
Cette renaissance ne fait donc que prolonger indéfiniment la souffrance
Conformément au non-soi, ce n'est ni le même, ni un autre qui renaît (ce n'est pas, comme dans d'autres religions, une âme immortelle qui se « réincarne »).
Le Bouddha propose de se réveiller de ce cauchemar, de chasser les nuages de la confusion et de l'illusion pour être illuminé par la réalité.
le but ultime étant « la délivrance », « la libération de la souffrance » : nirvāna.
la roue de l'existence karmique représente les trois poisons par un cochon (l'ignorance), un coq (l'attachement) et un serpent (l'aversion).

Les bouddhistes croient en la renaissance et non à la réincarnation.
La notion de réincarnation implique l’existence d’une âme immortelle qui entre et sort d’un corps et entre à nouveau dans un autre, mais il n’existe rien de tel DANS LE BOUDDHISME.
Ce qui subsiste après la mort n’est pas une âme, mais une forme d’énergie psychique qui réapparait sous une autre forme lors de la renaissance...

Vous pouvez
Ajouter un commentaire ou votre réponse